L'Historique du club

La Naissance de l’USMT

 

Le 11 mars 1928, 129 agents de la Compagnie du chemin de fer Métropolitain de Paris participent à l'assemblée générale constitutive de l'Union Sportive des Métropolitains.

 

Le 19 mars, l'association est déclarée à la Préfecture de la Seine.

 

Le 1er avril, paraît le premier numéro du Métro Sportif. L'athlétisme, la boxe, le cyclisme, le football, la natation, le rugby et le tennis sont les premières disciplines pratiquées.

 

En 1929, l'USM est admise au sein de l'Union Sportive des Cheminots de France.

 

Le 1er novembre, se déroule la première rencontre Métros de Londres Métro de Paris.

 

Les "Années 30"

 

Le 11 novembre 1931, a lieu l'inauguration du Parc des Sports de la Croix de Berny qui sera agrandi en 1933, 1938 et 1943.

 

En 1934, l'Union Sportive du Métropolitain qui a succédé rapidement à l'Union Sportive des Métropolitains devient l'Union Sportive Métropolitaine. L’USM se voit décerner le titre du meilleur club de France par le Journal « l’Auto ».

 

En 1937, à la veille de la seconde guerre mondiale, l'USM recense 4112 adhérents.

 

En 1939, « le Metro Sportif » ne cesse de paraître suite à la déclaration de Guerre.

 

Les "Années 40"

 

Du 15 juin au 1er octobre 1940, le Parc des Sports de la Croix de Berny est transformé en camp de prisonniers.

 

Le 17 mars 1945, l'assemblée générale constitutive ratifie la fusion de l'Union Sportive Métropolitaine, d'origine patronale et du Club Sportif des Transports Métro, qui donne naissance à l'Union Sportive Métropolitaine des Transports.

 

En 1947, après 8 ans de sommeil, « le Métro Sportif » réapparait.

 

En 1948, l’USMT reçoit le titre honorifique du 1er club omnisports de France.

 

Le 15 mars 1949, le secrétaire du Comité d'entreprise de la RATP est nommé vice-président de l'USMT.

 

Les "Années 50"

 

En 1951, l'USMT est désignée meilleur centre médico sportif de France.

 

Le 16 juin 1955, Madame René COTY, épouse du Président de la République visite le Parc des Sports de la Croix de Berny.

 

En 1958, l'USMT compte 5750 adhérents.

 

En 1959, « le Metro Sportif réapparait sous la forme d’un journal bimensuel.

 

Les "Années 60"

 

En 1966, Roger AUBART quitte la présidence de l'USMT après avoir été secrétaire général de 1928 à 1945 et Président de l'association depuis 1945.

 

En 1967, la flamme olympique, portée par Nicole MONTANDON, en partance vers Grenoble, traverse la Croix de Berny.

 

En Mai 1968, les évènements politiques et sociaux empêchent la célébration du 40ème anniversaire.

 

Les "Années 70"

 

En 1972, les cours du jeudi deviennent les écoles du sport du mercredi.

 

En 1977, les cours du dimanche pour les jeunes de 12 à 16 ans au Parc des Sports de la Croix de Berny sont supprimés.

 

27 et 28 Mai 1978, Célébration du Cinquantenaire de l’USMT par le biais de compétitions et démonstrations à la Croix de Berny ainsi qu’une exposition photos dans la salle des rencontres du RER à Chatelet-les-Halles.

 

Les "Années 80"

 

En 1981, en accord avec le comité d’entreprise, l’USMT présente un « Mémoire pour la pratique des Activités Physiques et sportives » à la RATP.

 

Les "Années 90"

 

Le 4 Juillet 1991, signature d’un accord tripartite RATP / CRE / USMT traitant sur :

ü  La coopération entre les centres de loisirs du CRE et les écoles du sport USMT

ü  La prise en charge par la RATP des dépenses occasionnées par la participation des agents à l’USCF

ü  La prise en charge par le CRE des dépenses nécessaires au fonctionnement des écoles du sport

 

En 1994, Daniel DESCAMPS succède au président MONTEL et devient le 1er président du club à ne pas faire partie du personnel d’encadrement de l’entreprise.

 

En 1995, Transfert du CRE à l’USMT de la gestion de la masse salariale des employés du club.

 

Le 19 Mai 1998, Organisation par le comité d’entreprise et le Ministère de la Jeunesse et des Sports des « Assises du Sport » à l’entreprise avec une forte participation des élus du club.

 

Les "Années 2000"

 

En 2000, obligation pour les sportifs de haut niveau sous contrat avec la RATP d'être adhérent à l'USMT et organisation par le CRE d'un tournoi de football ouvert aux agents RATP à la Croix de Berny.

 

En 2003, parution du " MEMOIRE de l'USMT " qui retrace l'évolution de l'organe de direction, de la vie des sections, des sites sportifs et présente l'ensemble des résultats internationaux et nationaux depuis 1928.

 

 LE CÔTE SPORTIF AU FIL DU TEMPS...

 

Aux sept sections originelles de l'USM s'ajoutent avant la fin de l'année 1928, la lutte, les poids et haltères, l'escrime, l'aviron, le basket ball, les boules, le tir et la culture physique.

 

De 1929 à 1938, l'USM s'accroît rapidement et accueille le hockey sur gazon, l'auto moto, le cyclotourisme, la pêche à la ligne, le polo vélo, la pelote basque, le patinage sur glace, la gymnastique, le camping, la photographie, les sports d'hiver, le ping pong, les échecs, la colombophilie, la radiophonie, la philatélie, le bridge, la préparation militaire, le cinéma, le ping ball et le patinage à roulettes.

 

La seconde guerre mondiale ne constitue pas un frein à l'expansion de l'USM puisque si la radiophonie et la philatélie se retirent, si le tir et les sports mécaniques sont mis en sommeil, la création des sections aéro-modélisme, handball, volley ball, judo, navigation sportive, amis de la nature et base ball enrichit considérablement son patrimoine humain.

 

L'USMT naissante ne poursuit pas, loin s'en faut, la politique de développement intensif prônée par l'USM. A l'existence éphémère de la chasse et du sauvetage, au maintien temporaire de l'aviation, répond la présence durable et continue de l'équitation (depuis 1950), du pentathlon moderne (1959), de la pétanque (1970), du karaté (1976) et du tir à l'arc (1982) tandis que disparaissent successivement le ping ball, le polo vélo, le patinage à roulettes, le camping, la photographie, le cinéma, le base ball, le bridge, la boxe, la formation prémilitaire, la pêche à la ligne, le hockey sur glace, les sports mécaniques, la colombophilie et la natation.

 

Il faut attendre 1994 pour assister à une ouverture du club sur des disciplines nouvelles. Ainsi, le bowling, le squash, la plongée sous-marine, la boxe française savate défense, le badminton, le triathlon et tout récemment le golf rejoignent l'USMT qui déplore dans un même temps la perte de la gymnastique.

 

En début d'année 2004, l'USMT regroupe 38 sections sportives dont certaines liées à la même activité. D'autres, les poids et haltères, les sports d'hiver, le ping pong, la navigation sportive, les amis de la nature ont changé d'appellation pour devenir haltérophilie, ski, tennis de table, canoë kayak, montagne et randonnée.

Bulletin de Parrainage

Coupon Découverte

*hors saut parachute